mardi 20 mars 2012

J'ai navigué sur... un Pogo 8.50

Quelques mots sur cette rubrique, avant tout:

Elle existe déjà dans la plupart des magazines de voile. Souvent écrite par des hommes, qui en font quelque chose de très technique, je ne sais pas si beaucoup de filles les lisent (bouh, ça y est, je refais des généralités...). En tout cas, moi, je trouve ça souvent indigeste, donc je ne les lis pas (sauf si vraiment, ça concerne un bateau qui m'intéresse). Mais d'ailleurs, peut-être que c'est juste parce que je les lis pas que je dis ça, si je les lis pas, je peux pas savoir...
L'idée est donc de transmettre des expériences, féminines, uniques, qui n'ont rien d'universel, mais qui pourront intéresser d'autres filles (j'espère). L'idée est que cette rubrique soit écrite par n'importe laquelle d'entre nous, qui souhaite partager une expérience sur un bateau, ou une planche à voile, ou n'importe quoi de flottant et naviguant, d'ailleurs...
Donc j'invite toutes celles qui naviguent ou ont navigué quel que soit le support (et quel que soit le niveau, le but n'est pas d'impressionner les autres en montrant qu'on est capable d'évaluer un bateau comme un pro...), et qui ont envie de partager leur expérience, à me contacter pour m'aider à remplir cette rubrique.

N'hésitez pas également, si vous avez aussi navigué sur ce bateau, à laisser des commentaires pour partager aussi votre expérience.

Le Pogo 8.50, quelques précisions

Créé en 1999 par le chantier Structures, à Sainte-Marine, Finistère. Il gagne la transquadra solo la même année entre le mains de Michel Mirabel. Sa commercialisation s'arrête en 2010, entre temps, plus de 180 unités ont été vendues. ("blabla" du site de Structures)
  • Longueur : 8.50m
  • Largeur max : 3.60m
  • Déplacement lège : 2.8t
  • Bi-safrans, insubmersible
  • 6 couchettes
  • Catégorie A
  • Grand voile : 26m²
  • Génois : 27m²
  • Spi maxi : 74m²
Comme au moment où j'ai fait cette croisière je n'avais pas prévu d'en faire un article, je n'ai pas pris de photos.... Celles qui sont ici proviennent d'autres sites, dont j'ai laissé la signature...

Ma nav:
Une croisière côtière d'une semaine (à thème "manœuvres" mais pas d'entraînement régate). Cinq personnes à bord, au mois d'avril, en Manche.
Une semaine où l'on a rencontré à peu près toutes les conditions de vent et de mer.

Mon avis sur le bateau:
Photo monvoilemag

Navigation 
C'est un bateau très stable, au près comme au portant. Il avance bien, est réactif et tout et tout.
Au près,  bien réglé, il se barre tout seul. Il gîte mais fend assez bien les vagues, et est assez stable. Après, ça peut dépendre du barreur et des équipiers, mais quand on navigue sur un bateau comme ça, on a envie d'être "au taquet" sur les réglages!
Au portant, sa carène "planante" lui permet d'aller très vite, on atteint facilement les 10 nœuds sous spi. Nous, on avait un spi symétrique, mais il existe aussi en asymétrique.
Le pont est super large et plat, qui permet une bonne aisance dans les déplacements pour les manœuvres.
Le cockpit est pratique pour naviguer en équipage réduit, mais pas très pratique pour s'asseoir à cinq lors d'un long bord en croisière. Mais au près, les équipiers sont au rappel, n'est-ce-pas? avec le petit rail de fargue dans les fesses (mais ça, sur tous les bateaux...) et au portant, il y a la place de chaque côté du cockpit.
Photo ouestbateaux

A la cape, le bateau garde beaucoup d'erre: on ne peut pas pousser la barre à fond, elle reste à 30° du tableau arrière (euh, à peu près, ce n'est sûrement pas une mesure exacte, mais vous voyez l'idée), et donc le bateau continue à avancer assez vite, il ne "décroche" pas.
Idem lorsqu'on essaie de s'arrêter voiles faseyantes, il reste léger et ne s'arrête jamais longtemps.

On a navigué dans toutes les conditions, mais c'était il y assez longtemps, et je ne me souviens pas du coup de détails concernant chaque condition dans laquelle on a navigué...




Vie à bord
Il faut le dire, ce n'est pas très confortable. Les varangues sont apparentes, il n'y pas de planchers, c'est un peu difficile de marcher. Mais au moins, on voit tout de suite s'il y a de l'eau dans les fonds.
La cuisine est très rudimentaire: des bidons d'eau amovibles, un ou deux feux voire pas du tout selon les modèles. Je e me souviens pas s'il y a un frigo mais j'en doute fort...
Il est plutôt fait pour la course, en équipage pas trop nombreux, mais on survit quand même largement, à cinq, pendant une semaine!
Peu d'intimité: pas de portes aux cabines, mais des rideaux (même pour les toilettes, alors quand on est la seule fille du bord, avec 4 mecs... ils prennent l'habitude d'aller discuter sur le pont, et puis voilà! De toute façon, on ne fait pas de mouillages le soir. Le davier est tout petit, (amovible et en option, apparemment, si l'on en croit l'association de Pogo 8.50-istes...) et il ne donne pas très envie de passer la nuit au mouillage... Il servira seulement pour un pique-nique le midi par temps calme...
Photo wanaboat
Je ne sais pas s'il y a une place prévue pour le radeau de survie, mais le nôtre avait été rajouté tout à l'arrière, à côté de l'échelle de bain, si bien qu'il était à moitié dans l'eau... pas top!


Bi-safrans
Ce bateau a deux safrans.
Pratiques au près dans la gîte, car le bateau reste très stable et manœuvrant, mais pas toujours au port:

le bateau doit avoir de l'erre pour pouvoir être manœuvré en marche avant ou arrière. (contrairement à un bateau ayant un seul safran, qui peut donner une impulsion rapide d'un côté ou de l'autre, lorsqu'on enclenche la marche avant et que l'hélice envoie l'eau directement sur la pelle de safran) 
C'est un coup à prendre, pour les demi-tours, mais il est très manœuvrable en marche arrière.



Bilan: 
Un très bon bateau, pour naviguer dans toutes les conditions, en équipage ou en solo. Clairement fait pour aller vite, pour la régate, et très agréable à barrer, manœuvrer, etc...
C'est quand même super de naviguer sur un bateau qui avance vraiment, et qui se manœuvre aussi bien. Si bien qu'on en oublie le confort rudimentaire du bord: on ne peut pas tout avoir non plus...
(et puis certains me rappelleront qu'il y a 25 ans, l'école de voile, c'était à cinq dans un Mousquetaire...) 



Claire G.

1 commentaire:

  1. venu par hasard sur ton site j'ai bien aimé ta ballade en Pogo
    et pleins de choses a apprendre
    jean louis



    RépondreSupprimer

Vos p'tits mots sont les bienvenus...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...